Comment protéger un chalet de camping pour l’hiver ?

Pour éviter les mauvaises surprises, il faut fermer et protéger son chalet de camping avant que l’hiver arrive. De l’intérieur à l’extérieur, voici quelques astuces à appliquer.

Dans le meme genre : Comment isoler son chalet de la chaleur ?

Sécuriser l’intérieur du chalet de camping : les grands incontournables

Fermer et protéger l’intérieur d’un chalet signifie sécuriser chaque pièce. De la chambre à coucher à la cuisine, en passant par la salle de bains, découvrez les réflexes à adopter :
•Ranger les serviettes, les draps et les housses de chaises dans un bac ou un sac hermétique pour les protéger de l’humidité et des rongeurs. Ce, après les avoir préalablement lavés.
•Couper le gaz, le chauffage et l’électricité. Le but est d’éviter les fuites de gaz et les courts-circuits pouvant provoquer un incendie.
•Couper l’eau en verrouillant les arrivées d’eau et verser un produit antigel dans les sorties d’eau telles que la douche, le lavabo et la baignoire. Le but est d’éviter la formation de glaces dans les tuyaux.
•Faire la vidange de la tuyauterie et du chauffe-eau.
•Vider le réfrigérateur, le garde-manger et la cuisine pour éloigner les rongeurs et insectes du chalet.
•Installer des pièges à rat et à souris pour protéger le chalet des rongeurs.
•Vaporiser des produits qui repoussent les insectes dans chaque pièce du chalet.
•Ne pas laisser d’objets précieux dans le chalet pour éviter d’attirer les voleurs.
•Verrouiller toutes les fenêtres et portes pour sécuriser l’intérieur.

Sécuriser l’extérieur d’un chalet de camping : ce qu’il faut faire

Pour bien protéger son chalet de camping, il ne faut pas oublier de sécuriser son extérieur. Il y a quelques étapes à suivre pour cela :
•L’inspection du toit. Des réparations devront être effectuées si nécessaire. Par exemple, si le toit fuit.
•Le blocage de la cheminée pour limiter les accès au chalet. L’idéal est de boucher l’ouverture qui se trouve sur le toit.
•La vérification de l’état du chalet. Le but est de réparer ce qui est détérioré. Par exemple, remplacez les fenêtres et portes en mauvais état. Les fissures apparentes doivent également être colmatées.
•Le nettoyage des alentours. Vous pouvez tailler la pelouse ainsi que les branches d’arbres qui pourraient endommager le chalet en cas d’intempéries.

A lire en complément : Quels sont les conseils pour choisir un camping pas cher à Vias ?

L’isolation : un important détail

Même si le chalet doit être fermé en hiver, cela ne vous empêche pas d’y séjourner les week-ends. Il faut alors revoir l’isolation thermique de celui-ci. Voici des étapes à réaliser :
•Inspecter l’état des portes et des fenêtres. Réparez ceux qui sont encore réparables et changez ceux qui sont en mauvais état. L’idéal est d’installer des nouvelles qui sont étanches pour limiter les entrées d’air.
•Contrôler l’état du système de chauffage.
•Vérifier l’isolation des murs.
•Vérifier l’isolation des sous-sols.
•Vérifier l’isolation de la toiture en commençant par le grenier.
À noter qu’un chalet de camping doté d’isolation thermique performante consomme moins d’énergie.